Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 18:45

 

Arras.

Création d'une association pour le maintien d'une agriculture paysanne.

DEVENEZ DES CONSOM'ACTEURS.

C'est le deuxième projet du genre qui naît dans l'Arrageois. Après l'amap du Cojeul en 2009, une association pourrait voir le jour à Arras. Producteurs et consommateurs sont recherchés.

 

Photo : Les bénévoles sont là, ne manquent plus qu'un terrain et un maraîcher pour créer l'amap d'Arras.

 

Ils étaient peu nombreux à s'être déplacé, mardi 22 juin, à Beaurains. Une poignée de bénévoles se sont regroupés pour créer une association pour le maintien d'une agriculture paysanne, amap, dans la cité atrébate et sont à la recherche d'autres bénévoles, de producteurs, mais aussi d'un terrain pour accueillir la culture.

Sous les quatre lettres d'amap se cache un principe qui existe dans d'autres régions de France depuis une dizaine d'années, mais qui arrive dans notre région seulement depuis trois ans.

Une association pour le maintien d'une agriculture paysanne regroupe des consommateurs et un producteur, de fruits et légumes ou de viande. Le consommateur s'engage à acheter tout ou une partie de la production, chaque semaine en général.

 

Le lien entre producteurs et consommateurs.

 

C'est ce que souhaite mettre en place Rémi Top, coordinateur des amap de la région Nord/Pas-de-Calais. Pour convaincre d'autres personnes des avantages du principe, il a fait appel à Stéphane Leigniez, le président de l'association de l'amap du Cojeul, créée en 2009 à Boisleux-Saint-Marc.

"Nous avons choisi Beaurains pour toucher les deux populations, urbaines et rurales, souligne le coordinateur, Rémi Top. L'idée d'une amap à Arras vient d'une demande, mais nous voulons parler du projet pour trouver un maraîcher dans la région ainsi que des gens intéressés pour soutenir l'activité".

Un film de trente minutes tourné dans la région Midi-Pyrénées, là où les premières associations se sont créées, a été projeté, décrivant le fonctionnement d'une association : des consommateurs souhaitant consommer localement, le lien avec un producteur, la participation au soutien d'une activité paysanne, un producteur qui s'engage à fournir le résultat de son travail pendant toute la saison.

 

260 paniers en 2009.

 

"Les Biaux jardins du Cojeul existent depuis 2008, présente Stéphane Leignier. C'est Jean-Marie Honoret, l'un des producteurs actuels. Il a défriché à la main les 1,9 ha. Une partie est devenue un bois dans le cadre de la trame verte et bleue du Sud Arrageois, qu'il entretient, l'autre partie c'est le jardin qu'il a entièrement préparé. L'année dernière, il a distribué 260 paniers aux dix adhérents. L'association et le producteur se sont mis d'accord sur le prix du panier, 10 euros, et ça, toute l'année." Pour l'amap du Cojeul, une liste d'attente regroupant une quinzaine de futurs adhérents a été créée. Au fur et à mesure de l'intensification de la production, plusieurs consommateurs seront intégrés.

Pour l'amap d'Arras, ils ne sont pour le moment que quelques-uns à s'être manifestés. "Nous voulons voir combien de personnes peuvent être intéressées. Nous pouvons aider à une reconversion, ou alors à l'installation. Notre problématique aujourd'hui est de trouver des terres. C'est le facteur qui pose le plus de problème, même si nous avons quelques pistes", avoue Rémi Top.

 

Renseignements.

 

- Site national amap : http://www.reseau-amap.org.

- Site d'Avenir 59/62, qui accompagne les amap dans leur développement : http://www.amap5962.org.

- Site de l'amap du Cojeul : http://amapcojeul.canalblog.com.

 

Aurélie Delforge. L'Avenir de l'Artois. Mer-30-6-10.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rémi Top 25/09/2010 13:36



Merci bien pour le relais de cet article sur votre site interrnet !

Rémi