Concours

Derniers Commentaires

Jeudi 11 mars 2010 4 11 /03 /Mars /2010 18:36

Tilloy-lès-Mofflaines.

Lycée agricole.

UNE PETITE FLEUR POUR LES ABEILLES.

 

Le lycée agricole de Tilloy a proposé aux élèves une conférence peu banale. A priori peu de choses en commun entre la direction interdépartementale des routes Nord et la préservation des abeilles. Pourtant, les bords des routes représentent un linéaire de plus de 1000 km, et par conséquent une surface présentant un réel intérêt pour la biodiversité. L'entretien du réseau nécessite la gestion des déchets, le fauchage des zones vertes (bords de routes, aires de repos), l'assainissement, l'évacuation de l'eau dans les fossés, la réduction des pollutions accidentelles, le nettoyage des ouvrages (ponts, murs), l'élimination des mauvaises herbes, etc.

 

Tronçons tests.

 

Pour répondre au cahier des charges du Grenelle de l'environnement, aux enjeux à la fois sanitaires et paysagers, les pratiques actuelles seront modifiées au fil du temps. Des traitements spécifiques moins agressifs, moins de fauchage, et le semis d'espèces mellifères pour que ces zones vertes de l'ordre de 2 ha au km, puissent devenir un refuge pour les abeilles dont l'espèce est particulièrement menacée ces dernières années.

Nos bords de route devraient être fleuris, et le fauchage nettement réduit en nombre et en hauteur de tonte. Dans les espaces plus éloignés de la route, les plantations d'arbustes et d'arbres d'essences régionales devraient également permettre de créer des surfaces plus agréables mais surtout propices à la flore et à la faune.

Pour l'instant, certains tronçons seront en test jusqu'en 2013, afin d'étudier l'évolution globale de cette démarche pilotée par des scientifiques et un réseau régional d'apiculteurs et d'agriculteurs, pionniers en matière de jachère mellifère.

Le président du "réseau biodiversité Abeilles" Philippe Lecompte, a expliqué aux élèves attentifs, l'impact de cette démarche dans le repeuplement des colonies d'abeilles en exploitant ces hectares inutilisés.

Les premiers semis seront effectués en avril 2010, sur différents sites, comme la N 25, la N 47, ou la A 21. Les arbustes et arbres seront plantés ultérieurement pendant la période plus propice à leur reprise. Cette conférence a suscité de nombreuses questions parmi les élèves très curieux de connaître les espèces retenues pour la plantation et désireux d'en savoir plus sur la réalisation des études paysagères de ce futur environnement.

 

Marie-Paule DELORY. L'Avenir de l'Artois. Mer-10-3-10.

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Tilloy-lès-Mofflaines.

Lycée agricole.

TOUT SAVOIR SUR LA BIODIVERSITÉ.

 

À l'occasion de la proclamation par l'UNESCO, 2010, année internationale de la biodiversité, et dans le cadre de l'opération Fête de la science, le lycée agro-environnemental de Tilloy-lès-Mofflaines a accueilli Pierre-Henri Gouyon, pour une conférence sur la biodiversité.

Ingénieur agronome de formation, il est actuellement professeur au Muséum national d'histoire naturelle où il est responsable de l'équipe de recherche en botanique au sein du laboratoire OSEB (Origine, structure et évolution de la biodiversité). Il enseigne également à l'AgroParisTech et à Science-Po à Paris.

"Nous avons souhaité inviter ce grand monsieur car ses compétences correspondent exactement aux enseignements qui sont dispensés ici. Les classes de première, terminale scientifique et BTS étaient conviées à cette intervention. Un travail en amont et en aval a été réalisé sur le sujet", explique Sébastien Hoguet, enseignant en biologie, écologie.

La venue de ce biologiste à rayonnement international s'inscrit dans une réflexion et des actions globales menées depuis plusieurs années par le lycée, le CFA et l'exploitation agricole.

Conservation, restauration et favorisation sont autant de thèmes qui sous tendent nombre des activités et projets mis en place au sein du lycée.

En effet, plusieurs actions ont déjà été réalisées dans l'établissement, actions en faveur de la biodiversité au sein des agosystèmes menée par l'exploitation agricole, actions pédagogiques d'initiation à la biodiversité des espèces végétales arborescentes ...

 

La question des OGM.

 

Au cours de son exposé, Pierre-Henri Gouyon a évoqué la biodiversité dans sa perspective historique avec le Suédois Linné (il a classé les espèces, les a rassemblées en genres, en familles), avec le philosophe, Rousseau qu présente la nature bonne et harmonieuse et Darwin qui propose que la sélection naturelle par le tri des individus les plus capables de vivre dans le milieu soit à la base de l'adaptation. Ce qui implique qu'il existe à l'intérieur des espèces une variabilité héritable.

L'épineux problème des OGM a ensuite interpellé grandement les personnes présentes dans la salle, notamment les agriculteurs qui disent ne pas être informés sur les risques encourus.

"Les agriculteurs doivent gérer leurs graines et il faut leur montrer les dangers de leurs actions et demander un changement sur les réglementations", a tenu à souligner l'agronome.

 

Dominique Morel. L'Avenir de l'Artois. Mer-24-11-10.

 

 

 

Publié dans : Agriculture/agroalimentaire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés