Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 14:06

http://mnlesenseescarpe.canalblog.com/

 

-------------------------------------------------------------------------------------

 

La Lettre d'info de Naturellement.
Publication du Mouvement national de Lutte pour l'Environnement.
Site Internet : http://www.mnle.org

Nouvelle série - Juillet 2006 -N° 116.

MNLE "Sensée Scarpe-Artois Douaisis".

Depuis plus de 3 ans l'association, sous l'impulsion de son dynamique président Gustave Herbo, rassemble les habitants de la Sensée et de la Scarpe qui se battent pour retrouver la beauté de l'ancienne vallée, la "SATIS", disparue au moyen-âge du fait de la création d'un canal reliant Arras à Douai.
Le 8 juin à Arras elle a rassemblé 70 personnes environ, élus et citoyens, dans un forum sur le thème "L'eau, un enjeu majeur : comment agir sur le territoire ?" animé par Monsieur Hervé Dujardin, animateur à l'association Radio Loisirs.
M. Alain Herman, directeur de l'Agence de l'Eau Artois-Picardie, M. Bruno Godfroy, représentant Véolia-eau, M. Philippe Rapeneau, vice-président de la communauté urbaine d'Arras, ont tour à tour présenté les enjeux et les orientations du IXe programme de l'agence, les actions quotidiennes du gestionnaire d'un réseau et quelques actions concrètes menées par la collectivité pour gérer la ressource.
M. André Flageolet, député, rapporteur de la loi sur l'eau a longuement présenté celle-ci. Puis un débat s'est instauré avec les participants qui a permis aux intervenants d'apporter des précisions complémentaires. C. Aury, au nom du bureau national du mouvement, a souhaité que le rapport annuel du maire apporte plus de transparence sur le prix de l'eau et qu'il soit plus largement diffusé. Il a également été fait état de la proposition du MNLE pour que le service public local de l'eau voit ses compétences élargies à la gestion de la ressource.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

MNLE Sensée-Scarpe - Artois-Douaisis.
NE PAS SEULEMENT DIRE NON, NON ET NON.
Écourt-Saint-Quentin.

 

Photo : La vallée de la Sensée est un poumon vert aux fortes potentialités touristiques.

 

La troisième sonnette n'est plus celle du syndicat mixte pour l'aménagement et la réhabilitation de la vallée de la Sensée dont la dissolution a été entérinée ! Place du Bicentenaire à Écourt-Saint-Quentin, au rez-de-chaussée de l'ancienne ferme transformée en "Espace Sensée", le MNLE vient de poser cartons et projets durables.

Depuis la fin des années quatre-vingt-dix, dès que l'on parle d'eau dans cette vallée, on pense aussitôt au Sage et au MNLE. Les deux sont intimement liés. La mise en place d'un Schéma d'aménagement et de gestion des eaux a indéniablement revigoré la section locale Sensée-Douaisis du Mouvement national de lutte pour l'environnement. "Nous avons joué à fond la carte du Sage, explique Gustave Herbo, son président, en réagissant toujours de façon concrête et cohérente, en ne nous contentant pas de dire non, non et non mais en examinant les problèmes et en apportant des solutions." Véritable intermédiaire entre les techniciens et le grand public, avec un vrai souci de vulgarisation "sans être simpliste", cette association a vite trouvé ses marques auprès des élus, de l'Agence de l'eau, de la Direction régionale de l'environnement (qui la subventionnent d'ailleurs) mais aussi des chasseurs ou pêcheurs.

Épandage des boues, projets de captage d'eau potable, futur canal Seine-Nord, inondations, affaissements et fissures : le MNLE est sur tous les fronts plus ou moins humides. En 2005, l'association a élargi son périmètre d'action devenant MNLE Sensée-Scarpe - Artois-Douaisis, accompagnant l'émergence du Sage de la Scarpe amont. Elle a commencé à recruter des stagiaires - sur des problématiques très précises - et s'est vite rendu compte qu'il y avait "de quoi faire" pour des salariés. Deux ingénieurs en environnement ont ainsi été embauchés à temps partiel en octobre 2006. Une installation dans des locaux dignes de ce nom s'imposait. C'est désormais chose faite, Laurence Castillon et Tiphaine Dernoncourt sont au coeur de la vallée de la Sensée. "Nous voulons accentuer la communication autour de l'association" clament-elles. Tout en continuant à monter les projets, développer les partenariats, multiplier les animations avec les scolaires (24 classes du Pas-de-Calais vont participer à une journée de sensibilisation "commandée" par le Sage de la Sensée, avec balade à bord d'une péniche, passage d'une écluse, lecture des paysages, découverte du marais de Oisy-le-Verger), étoffer la gamme des prestations de services, les études techniques ... Un inventaire qui leur donne un peu le tournis alors qu'il enchante Gustave Herbo. Laurence et Tiphaine songent aussi à impliquer davantage les bénévoles, voire à mettre en place des ateliers "pour faire de l'écologie historique, combattre les idées reçues !" Le président souhaite en plus se tourner vers le tourisme, persuadé que ce domaine n'est pas suffisamment exploité. Bref les deux chargées de missions ne vont guère traîner dans les marais. On risque d'appuyer souvent sur la troisième sonnette ! D'autant que Gustave Herbo tient à ce que le MNLE Sensée-Scarpe - Artois-Douaisis reste "le poil à gratter" dans la vallée.

Rens. 03 21 73 23 50.
Le blog de Laurence et Tiphaine : http://mnlesensee.canalblog.com

Christian Defrance. L'Écho du Pas-de-Calais. Avril 2007.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

 

Écourt-Saint-Quentin.
MNLE Sensée Scarpe Artois Douaisis.
UNE SEMAINE DE RÉFLEXION SUR LE THÈME DE L'EAU.

Photo : Gustave Herbo a longuement préparé les universités d'été.

Créé il y a 5 ans, le MNLE Sensée Scarpe, Mouvement National de Lutte pour l'Environnement, organise l'université d'été de l'association nationale à Sailly-les-Cambrai.
Cette année, le thème retenu par l'association est celui de l'eau. "Les ressources en eau sont un vrai problème au niveau mondial. Ici, l'eau est aussi un problème quotidien. Que ce soit la pollution, les prélèvements, la défense des zones humides", souligne Gustave Herbo, le président de l'association basée à Écourt-Saint-Quentin.

L'eau dans tous ses états.

Son association existe depuis maintenant cinq ans et travaille avec d'autres organismes pour trouver des solutions. "Nous ne sommes pas des opposants systématiques. Nous essayons de trouver des moyens pour faire le moins de dégâts possibles pour l'environnement. Et c'est beaucoup plus difficile que de s'opposer systématiquement. C'est pour fêter nos cinq ans que nous avons eu envie d'organiser ces universités d'été", poursuit Gustave Herbo.
En plus de leur mission habituelle, à savoir de l'animation sur le thème de l'environnement, une sensibilisation sur l'eau, la mise en place de trame verte et bleue, les deux salariés et les bénévoles ont dû concocter un programme assez riche pour satisfaire les adhérents et toute personne intéressée par la problématique de l'eau.
Chaque jour de la semaine du 27 au 31 août, un thème différent sera abordé par des spécialistes. Tout d'abord un état des lieux des ressources mondiales et les économies possibles dans l'utilisation des ressources. Le mardi 28 août seront abordées la directive européenne et la loi sur l'eau. L'après-midi, les participants pourront visiter la station d'épuration de Douai. "Là-bas, ils ont mis en place un système pour dessécher les boues d'épuration afin qu'elles deviennent des granulés qui pourront ensuite être mis dans les champs.
La troisième journée de ces universités d'été sera consacrée à l'eau et à l'agriculture. Un gros plan sera fait sur les risques sanitaires et écologiques liés à l'utilisation de produits phytosanitaires. Bien sûr, les participants auront tout loisir de visiter une exploitation agricole. Enfin, le soir un grand débat sera organisé à la maison des associations de Douai : "Eau et agriculture : comment faire évoluer les pratiques et à quel prix ?".
Le jeudi 30 août, les intervenants parleront des usages domestiques et industriels de l'eau. Enfin, la dernière journée sera sur le thème du service public de l'eau. "Notre association existe pour dire qu'il faut tout simplement trouver des solutions pour avancer", poursuit Gustave Herbo. Tout au long de l'année, bénévoles et salariés mènent des actions de sensibilisation.
Prochainement, l'association va embaucher un nouveau salarié pour mener une action de sensibilisation pour la réduction des déchets à la source.

L'université d'été du MNLE a pour thème "Protéger et partager les ressources en eau".
Les conférences se déroulent du lundi 27 août au vendredi 31 août à la ferme des Trois Tilleuls, 7, rue d'en Haut à Sailly-les-Cambrai. Tout le monde peut y participer s'il le souhaite.
D'autre part, un débat sur l'eau et l'agriculture aura lieu à la maison des associations de Douai le mercredi 29 août à compter de 18 h.

Cécile Stoquert. Mer-22-8-07. L'Avenir de l'Artois.

Partager cet article

Repost 0

commentaires