Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 15:51

Pharos - Pôle culturel. 2 rue Pierre Loti. 62 000 ARRAS.

Jeudi 4 novembre 2010 à 20h30.

 

Spectacle autour d'un conte d'Emmanuel De Lattre à partir d'histoires de porteurs de projets financés grâce à la finance solidaire.

Suivi de témoignages d'acteurs locaux et échanges avec le public.

 

www.entreprendreautrementenpaysdartois.org

 

Réservation et renseignements : 03 21 16 89 03.

 

www.finansol.org

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Arras.

Semaine de la finance solidaire.

RENDEZ VOTRE ARGENT SOLIDAIRE.

Pour la troisième année consécutive, une semaine était dédiée à la finance solidaire. Arras accueillait un colloque Entreprendre Autrement. L'occasion d'expliquer ce qu'est l'économie sociale et solidaire.

 

Photo : Vincent Baralle et Christian Trannoy.

 

L'économie sociale et solidaire. Voilà une expression vague pour le plud grand nombre. Pourtant le secteur de l'Arrageois regroupe plusieurs acteurs clés de la finance solidaire. Emploi, logement, environnement, solidarité internationale, leur champ d'action est large.

Vincent Baralle est chargé de mission pour Arras emploi ; Christian Trannoy, lui, dirige le crédit coopératif. Que vient faire une banque dans l'économie solidaire ? Avant d'être un organisme bancaire, le crédit coopératif est avant tout une coopérative. Ses clients le savent, et ont eux aussi la solidarité comme valeur. "La semaine de la finance solidaire est organisée par Finansol, qui fédère et labellise les supports de placement, c'est une association nationale, qui communique chaque année sur la finance solidaire, par le biais du baromètre de la finance solidaire".

On y apprend qu'en une année, la somme globale des placements a presque doublé. L'épargne n'est qu'un des deux types possibles d'économie solidaire, après le versement direct aux associations. Avec l'épargne, des projets peuvent être financés. "On distingue trois types d'acteurs dans cette économie : l'épargnant, la structure collectrice et distributrice, et en bout de chaîne, le bénéficiaire. Dans la région, nous sommes tout un groupe à agir en faveur de cette économie", note Vincent Baralle.

Autonomie et solidarité, Terre de liens, Nouvelle économie fraternelle, le CCFD, Habitat et humanisme, la Macif, le Crédit mutuel, Cigales ou encore le Crédit coopératif, sont tous acteurs.

Le Crédit coopératif est installé en plein centre-ville d'Arras : les épargnants savent qu'ils y trouveront plusieurs types d'épargnes possibles. "Nous sommes une banque, oui, mais notre métier nous amène à être solidaire. Il y a 109 placements solidaire référencés et nous amenons notre savoir-faire banquier", note Christian Trannoy, directeur du Crédit coopératif.

En 2009, l'épargne solidaire a permis la création de 26 000 emplois en France et de reloger 2 000 familles en grande difficulté. Dans le Pays d'Artois, l'économie sociale et solidaire représente 11% de l'emploi. 85% des postes concernent le monde associatif.

 

Au. D. L'Avenir de l'Artois. Mer-24-11-10.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Ce que fait l'économie solidaire.

LE CLUB CIGALES FINANCE SON PREMIER PROJET.

 

Créé en décembre 2009, le club Cigales d'Arras compte aujourd'hui 18 membres. C'est suffisant pour porter son premier projet : la création d'une Biocoop, magasin de distribution des produits alimentaires bio. "Nous comptons dix-huit membres, nous nous réunissons une fois par mois. Nous examinons les différents projets, pour savoir si nous accordons ou non notre aide financière ou une autre aide. Quand un dossier nous paraît bien ficelé, il passe en commission, pour décider de notre intervention, et si nous prenons en charge une partie du capital de la société", détaille Marc Poignant, du club Cigales d'Arras.

Chaque adhérent investit ce qu'il souhaite dans le club : l'épargne sert ensuite à aider un projet à se mettre en place. Ce processus a permis d'investir 1500 euros dans le projet de Philippe Depas qui ouvre une enseigne Biocoop. "Nous avons retenu ce projet parce qu'il correspond à nos valeurs. La proximité tout d'abord, les producteurs sont de la région Nord-Pas de Calais, la santé et le bien-être avec le bio. Ce projet s'inscrit dans le DD, et il va venir redynamiser le centre-ville d'Arras, qui en a besoin". L'enseigne nationale a trouvé refuge dans les anciens locaux de Skoda au rond point de Tchécoslovaquie. Ils seront quatre salariés sur le site de 300 m2. "C'est un gros dossier, mais nous ne sommes pas les seuls à investir. Il y a aussi Autonomie et solidarité par exemple. C'est plus symbolique pour nous de faire partie du capital." Le magasin devrait ouvrir ses portes en février.

 

Au. D. L'Avenir de l'Artois. Mer-24-11-10.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A. 06/05/2016 23:52

https://www.facebook.com/Monnaie-locale-complémentaire-Corse-I-Soldi-Corsi-1196303163713165/?pnref=story