Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 17:19

Bapaume.

Windtechnics s'est implanté dans la zone d'activités.

SIX EMPLOIS CRÉÉS, POUR LE MOMENT.

C'est dans le bâtiment face à la prison, dans la zone d'activités des Anzacs II, que la société Windtechnics française et locale est installée depuis plus d'un mois. Bureaux et espace de stockage ont été loués au numéro un de la maintenance éolienne.

 

Éolienne sur le bureau, pâle miniature pour presse-papiers, CHristophe Bourgeois, directeur d'exploitation chez Windtechnics a pris ses marques. Fondée il y a trois ans par Thibaut Georges, à Courcelles-lès-Lens, la société Windtechnics est arrivé à Bapaume avec le souhait de développer encore son activité.

Depuis plusieurs années maintenant, on les a vu fleurir un peu partout dans nos champs. Les parcs éoliens,  qui nous procurent de l'énergie, doivent être entretenus. Cela demande un savoir-faire et des compétences bien spécifiques que Windtechnics apporte aux différents constructeurs d'éoliennes. "Nous sommes un prestataire de services, précise Christophe Bourgeois. Nous faisons tout ce qui peut être fait pour l'éolien : de la maintenance globale pour les constructeurs ou les exploitants, le remplacement de grand composant, la mise à niveau des machines, l'aide au montage, l'aide à l'exploitation ... Nous répondons au standard des constructeurs".

La société est rapidement devenue leader sur ce marché, et compte bien le rester. Installée à l'origine à Courcelles-lès-Lens, c'est par manque de place dû à son fort et rapide développement que le directeur a cherché un autre site, pour en faire son siège social.

C'est aussi pour poursuivre sa croissance que la société a été rachetée, en 2009, par le groupe français Hanaleï Renouvelables, spécialiste en énergies vertes. "Cela n'a pas été facile de trouver un site, mais Bapaume nous a ouvert ses portes. Pour le moment, Bapaume est notre terre d'accueil, et tout a été facilité pour notre implantation", se réjouit le directeur d'exploitation.

 

Une zone d'activité dédiée au énergies renouvelables.

 

Sur 800 m2, une moitié est dédiée aux bureaux, une autre moitié sert pour le stockage. Six personnes sont venues renforcer les effectifs, pour gérer le nouveau call center, qui fonctionne 24H sur 24 et 7 jours sur 7, et un magasinier.

"Nous allons forcément encore grandir. Nous avons été fondés il y a trois ans seulement, et nous avons 70 employés, nous sommes en pleine phase de croissance, ce qui est forcément créateur d'emplois. Aujpurd'hui, nous avons dix centres de maintenance ouverts en France. C'est ici, à Bapaume que nous allons tout gérer, et notamment le développement de filiale en Roumanie, en Bulgarie ou encore en Angleterre. Nous souhaitons aussi viser les États-Unis pour la fin de l'année, et la Pologne."

Créée en Artois, la société a rapidement pris une envergure européenne, puis internationale, nécessaire à son développement. Le marché français étant relativement récent en terme d'éolien, Windtechnics a encore de belles perspectives, pas forcément localement, malgré les parcs éoliens qui se créent aux alentours. "Il n'y a pas encore grand-chose dans le Nord/Pas-de-Calais, nous travaillons plus dans l'AIsne ou la Somme, où nos techniciens interviennent sur plus d'une centaine de mégawatts."

Dans peu de temps, la zone d'activités des Anzacs II offrira une autre belle perpective au groupe Hanaleï, avec l'installation de Vestas, numéro un des constructeurs d'éoliennes. Un beau pari pour cette zone qui a trouvé sa vocation en accueillant des établissements voués aux énergies renouvelables.

 

Aurélie Delforge. L'Avenir de l'Artois. Mer-19-5-10.

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Vestas s'implante à Bapaume.

ENTRETENIR LA SANTÉ DES ÉOLIENNES.

Les élus de la communauté de communes ont inauguré le nouveau centre de maintenance des éoliennes en plein coeur du sud arrageois. Cette implantation encourage une politique environnementale et crée de nouveaux emplois.

 

Photos : 1) Les maires de la communauté de communes étaient nombreux à l'inauguration. 2) Le centre bapalmois entretien déjà six parcs d'éoliennes.

 

C'est dans une ambiance détendue que les élus de la communauté de communes de la région de Bapaume ont inauguré l'usine Vestas ce jeudi 16 septembre à Bapaume.

Toujours très occupé, c'est avec un peu de retard mais un large sourire accroché au visage que Jean-Paul Delevoye, maire de Bapaume, est arrivé sur le site de Vestas. L'implantation de ce leader mondial de la fabrication et de la maintenance d'éoliennes est plutôt bien accueillie par les maires du secteur. Il faut dire que Vestas, c'est 22 000 employés dans le monde et 41 417 éoliennes sur les cinq continents.

Avec ce nouveau site à Bapaume, le fabriquant compte désormais six centres de maintenance sur le territoire français. Le but de ces centres, c'est une maintenance efficace et l'intervention rapide sur les éoliennes du groupe. Le site de Bapaume est idéal pour intervenir sur les six parcs alentours. 34 éoliennes qui dépendent désormais du centre bapalmois.

"Compte tenu des projets éoliens en cours de réalisation, il devrait assurer l'entretien de 50 nouvelles machines", précise la firme.

 

Environnement et emploi.

 

Nicolas Wolff, directeur général de Vestas, était présent lors de l'inauguration du site artésien. "L'installation de ce centre entre dans les enjeux environnementaux puisque le Grenelle vise la production de 25 000 watts. Elle répond également à un enjeu industriel puisqu'une dizaine de personnes ont été embauchées pour le moment et que cette main d'oeuvre devrait être doublée aux vues du développement du parc éolien dans le secteur."

Pour lui, la communauté de communes de la région de Bapaume n'a pas fait d'erreur en accueillant volontiers son entreprise sur le territoire. "Le vent est l'énergie du futur. Une énergie gratuite qui ne pollue pas, qui est renouvelable et que l'on peut aujourd'hui prévoir."

Pour Jean-Paul Delevoye, le point de vue est partagé, mais il tient à rassurer la population et attache de l'importance au point de vue de chacun. "Ce n'est pas un débat facile puisqu'aujourd'hui tout le monde est d'accord pour dire qu'il faut se tourner vers les énergies renouvelables mais personne ne les accepte sur son territoire. C'est pourquoi chaque habitant doit recevoir une explicationn sur ce qui se passe et pourquoi." D'autre part, le maire ajoutera doivent également être en harmonie avec les paysages, "à l'image des terrils." C'est pourquoi il a vivement remercié Vestas pour ses méthodes de travail.

 

Sensibiliser les plus jeunes.

 

Enfin, un point est revenu à plusieurs reprises lors de cette inauguration : la pédagogie et la sensibilisation des plus jeunes. Quelques maires ont lancé à plusieurs reprises l'idée d'intervention auprès du public scolaire.

Une invitation acceptée par Vestas, assurant avoir un programme prévu à cet effet.

L'arrivée de ce fabriquant d'éoliennes devrait entretenir le bon fonctionnement et le développement d'un poumon vert au sein de la communauté de communes, tout en profitant au marché de l'emploi sur le secteur.

 

Mélanie Louf. L'Avenir de l'Artois. Mer-22-09-10.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Roussel Claire 08/07/2010 14:18



Bonjour Antoine,


 


Je suis allée trainé sur ton blog!


Ca commence fort : windtechnics : THE boite ou je voudrais bien rentrer...puis les dechets verts, THE sujet qui m'interesse puisque j'experimente le composteur d'appartement! Et en plus, que
vois-je??? Le pro de la technologie : tu as mis ton blog en flux RSS...un clic et paf tu es sur ma page netvibes pour que je sois au courant des moindres nouveauté sur ton blog!


 


BRAVO!